Réutilisation des eaux usées : 261 villes et centres urbains et 201 centres ruraux ont bénéficié du PNA (Laftit)

Un total de 261 villes et centres urbains et 201 centres ruraux ont bénéficié du Programme National d’Assainissement Liquide et d’Épuration des Eaux Usées (PNA), a indiqué, lundi à Rabat, le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit.

En réponse à une question orale à la Chambre des représentants sur la stratégie du ministère en matière de traitement des eaux usées, M. Laftit a fait savoir qu’à fin 2023, les projets réalisés dans le cadre du PNA ont permis l’amélioration des indicateurs des services d’assainissement liquide au niveau national.

Dans le cadre dudit programme, quelque 187 stations d’épuration ont été réalisées, a-t-il précisé, notant que le taux de raccordement au réseau d’assainissement a atteint 83,5%, tandis que celui du traitement des eaux usées se chiffre à 57,5%.

En matière de réutilisations des eaux usées traitées, le nombre de projets réalisés a atteint 45 projets d’irrigation d’espaces verts et 3 projets à usage industriel, tandis que le volume d’eau réutilisée s’est élevée à environ 37 millions de mètres cubes au cours de l’année 2023, a précisé le ministre, notant que la programmation de ces projets et le suivi de leur exécution se font en coordination entre les services des départements de l’Intérieur, de l’Eau et des Finances.

Cette coordination se fait à travers la mise en place d’un comité national du suivi du programme, qui assure l’accompagnement des collectivités, de leurs partenaires et de l’ensemble des acteurs du secteur de l’assainissement, a-t-il ajouté.

Selon le ministre, le PNA a pour objectifs d’assurer la poursuite de raccordement des villes et des centres urbains, à même d’atteindre un taux de 90%, ainsi que d’équiper 1.207 centres ruraux, ce qui permettra d’améliorer le taux de raccordement pour atteindre 80%, outre la possibilité de réutiliser 100 millions de mètres cubes d’eaux usées traitées par an à l’horizon 2027.

L’enveloppe budgétaire allouée à ce programme s’élève à environ 42 milliards de dirhams (MMDH), dont 19,4 MMDH pour les villes et centres urbains, 12 MMDH pour les centres ruraux et 11,4 MMDH pour la réutilisation des eaux usées, a rappelé le ministre.

Source : La MAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

More like this

La Côte d’Ivoire, 10e pays africain à adhérer à...

Face à l’augmentation du stress hydrique et aux effets du changement climatique sur les ressources en eau...

Vers la construction d’ouvrages de relèvement du niveau du...

L’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) a organisé, lundi 15 juillet 2024, un...

Tunisie/Sécurité hydrique : L’avenir réside dans le dessalement de...

La situation hydrique en Tunisie demeure critique en raison de la sécheresse, du faible taux de remplissage...